ASSOCIATION JARDINS ET CHÂTEAUX AUTOUR DE PARIS
Château de Chamarande

En 1654, l’architecte Nicolas de l’Espine adopte pour le château de Chamarande, le style Louis XIII, appelé style sévère. Pour Pierre Mérault, ancien fermier de la gabelle récemment anobli, le château de Bonnes représente le signe de son ascension sociale.
            Sa façade plate à avant-corps peu saillant et son absence d’ornementation mettent en évidence la couleur des matériaux (brique, grès et ardoise) et la pureté des lignes architecturales. Détachés du bâtiment principal, en avant, deux pavillons encadrent l’entrée. Le premier abrite la chapelle, le second le logement du régisseur.

En 1684, le domaine est acheté par la famille d’Ornaison Talaru. Celle-ci conservera le domaine jusqu’en 1850.
Originaire de Chamarande, terre située dans le Forez entre Lyon et Clermont-Ferrand, cette famille obtient de Louis XIV le report du nom de Chamarande sur la terre de Bonnes. A Versailles, ses membres jouent un rôle important dans l’organisation de la cour, tel Clair Gilbert d’Ornaison, premier valet de chambre de Louis XIV et Louis Justin Marie de Talaru, ambassadeur en Espagne, sous Charles X, ministre d’Etat et membre du conseil privé du roi.
Le salon blanc est une des pièces remarquables avec ses boiseries de style Louis XV. Son ornementation témoigne des nombreuses réalisations de l’architecte Pierre Contant d’Ivry dans le château et l’aménagement du parc.
A partir de 1737, il entreprend de grands travaux pour le marquis Louis de Talaru. Il trace les allées et dessine le buffet d’eau, le potager, l’auditoire, mais aussi l’orangerie, le cabinet des grâces, la glacière et le pavillon belvédère ainsi que le jeu de l’oie.
A la fin du XVIIIe siècle, le parc est transformé en parc paysager, dit « à l’anglaise », notamment grâce à la création d’une pièce d’eau entourant une île artificielle, attribuée au peintre Hubert Robert.

Au XIXe siècle, le Duc de Persigny, ambassadeur et ministre de l’Intérieur de napoléon III, fait ajouter une galerie à la façade du château pour y exposer ses riches collections. En 1879, le fils du célèbre créateur du Bon Marché, Anthony Boucicaut, aménage une salle à manger dites « des chasses » inspirée du style Henri II, réalisée en partie par l’ébéniste Fourdinois. Au début du XXe siècle, Chamarande devient le lieu fondateur des Scouts de France.  Puis, le château est occupé tour à tour par les Allemands et les Américains pendant la seconde Guerre Mondiale. Puis, en 1957, le château devient le siège de l’entreprise de travaux d’Auguste Mione, qui a réalisé la Cité Radieuse pour l’architecte Le Corbusier. Après la faillite de cette entreprise, le Conseil général de l’Essonne décide de se porter acquéreur du domaine en 1978. Le site est classé en 1977 et le château en 1981, aux titres des Monuments historiques et des sites. Le parc est réhabilité à la fin des années 1990 par l’architecte paysagiste Jacques Sgard.
Depuis 1999, la cour des communs du château abrite les Archives départementales de l’Essonne.
En 2005, le parc s’est vu attribuer le label « jardin remarquable » par le Ministère de la Culture.


Domaine départemental de Chamarande
Centre artistique et culturel
Centre de ressources patrimoine et jardins.
Agnès Grig
Cécile Brune
38 rue du Commandant Arnoux
91730 Chamarande

Téléphone : 01 60 82 52 01
01 60 82 57 74
Télécopie : 01 60 82 5779

Lien internet : www.essonne.fr

Visites guidées du château et du parc :
Pour les groupes : sur rendez vous tous les jours, sauf vacances de Noël.
Pour les individuels : de mai à septembre les samedis, dimanches et jours fériés à 14h30 et 16h.
Pour les enfants : de mai à septembre, tous les premiers dimanche du mois à 11h.

Rendez vous dans la cour du château
Réservations : 01 60 82 52 01

Visites autonomes :
trois parcours thématiques pour découvrir le domaine :
-l'eau sous toutes ses formes dans le domaine -l'oeuvre de l'architecte Pierre Contant d'Ivry -Chamarande et ses alentours

Documents disponibles au château

Accès :
Depuis Paris : Porte d'Orléans, A6 dir. Chartres Orléans, sortie Etampes par N20 sur la gauche. N20 sortie "Etréchy Chamarande".
RER C : direction St Martin d'Etampes, arrêt Chamarande.

 

RETOUR INDEX