Visites
Jardins
Châteaux
Expositions
Liens
Voyages
Jumelage
Contact
Livre d'Or

Jardins et châteaux autour de Paris

Joyaux anciens et pierres de la couronne de France et d'autres pays.

Epaulette de Christian-August Globig de Saxe

en argent et or, ornée de 20 diamants taillés en rose, le principal pesant 31,5 carats et de
216 petits diamants. Hauteur 22 cm, largeur : 7 cm.
DRESDE 1782-1789.

LE REGENT

Pesant 140,64 carats, cette magnifique pierre fut découverte en Indes à Golconde en 1698, puis était entre les mains de Jaurchund, important marchand indien et vendue 614.400 livres à Thomas Pitt. Envoyé à Londres pour être taillé par le joallier Harris entre 1702 et 1704, pour 6.000 livres. Les pierres secondaires furent vendu à Pierre le Grand. Cette exceptionnelle pierre, d'une eau parfaite fut refusée par Louis XIV, qui n'a pas osé, mais achetée par le Régent le 6 juin 1717 pour 2 millions de livres. Ornement central de la couronne de Louis XV, Volé en 1792 au garde-meuble, retrouvé, il orne l'épée de Napoléon I, puis la couronne du sacre de Charles X. Très souvent porté par l'impératrice Eugénie en ornement central de son diadème grec et plus tard en épingle de cheveux, il est exposé au Louvre.

LE SANCY

Appelé parfois le Grand Sancy et pesant 55,23 carats ce diamant blanc fut découvert en Indes au XVème siècle. Acquis par Charles Le Téméraire qui le perdit en 1476 à la bataille de Morat. Il est vendu 1 florin par un soldat suisse, et finalement acquis par le roi du Portugal en 1489. Mis en gage, il est acheté 100.000 lives par le sieur Harlay de Sancy en 1570. Acquis en 1604 par le roi Jacques I d'Angleterre. Acheté par Mazarin en 1657 qui le lègue à Louis XIV en 1661. Volé en 1792, vendu en 1828, il est heureusement racheté par la France en 1979.

Les dix-huit Mazarin légués à Louis XIV

Le petit SANCY

Appelé parfois le BeauSancy et pesant 34,98 carats ce diamant blanc fut découvert en Indes au XVème siècle. Acquis par Nicolas Harlay de Sancy, puis par Catherine de Médicis en 1604 pour 25.000 écus. Il appartenait à Georges Frédéric de Hohenzollern, Prince de Prusse qui l'a vendu aux enchères (7,5 millions €) en mai 2012.

Le KOHINOR

-

Ce diamant fut volé par la Compagnie des Indes anglaises en 1849 et fut offert à la Reine Victoria qui le fit retailler. De 186 carats il passa à 109 carats et orne désormais la couronne de la Reine Mère.

Le NASSAK

Ce diamant en forme de triangle avec des bords arrondis pèse 43,38 carats, trouvé en Indes au XVème siècle. Acquis par la Compagnie des Indes Est en 1817, il est revendu une année plus tard au marquis de Westminster qui le fait sertir dans le pommeau de son épée. Il est à nouveau revendu en 1927 aux Etats Unis.

Le GRAND CONDE

Diamant rose en forme de poire de 9carats01, offert par Louis XIII à son cousin Louis de Bourbon dit le Grand Condé selon certain. Selon d'autre on ne connait cette pierre que depuis 1740, monté sur la toison d'or de son petit fils. Volé en 1926 par deux alsaciens et retrouvé par hasard dans une pomme. Donné par le duc d'Aumale à l'Institut de France, sa copie est exposée au chateau de Chantilly.

Le DIAMANT ROSE ou HORTENSIA

Diamant rose de 21 carats 32, acquis au sieur Alvarez, important marchand de pierres par Louis XIV en 1678 qui le porte en boutonnière. En 1691, lors de l'inventaire des bijoux de la couronne, il est décrit tel : Un grand diamant de couleur rose et net, pesant 21 ks, estimé 40.000 livres". Volé en 1792 il est retrouvé. Il est appelé Hortensia sous Napoléon I. Il est actuellement conservé au Louvre.

Le DIAMANT BLEU ou HOPE

--

Magnifique diamant bleu, brut de 115,28 carats trouvé par Tavernier en Indes, taillé par Pitau à sept pans et pesant 69 cts. Vendu à Louis XIV, il est surnommé "Bleu de France". Il est monté sur ordre de Louis XV dans sa toison d'or. Estimé 3 millions en 1791. Volé en 1792, rendu méconnaissable par sa retaille, il est acquis par un anglais nommé Hope, son fils le vendra aux Etats Unis où il est maintenant conservé.

The MOON of BARODA

Diamant poire de couleur jaune canari pesant 24,04 carats, découvert en Indes à Baroda.

Bracelet de la Duchesse d'ANGOULEME

Bracelet d'une paire en or et argent orné de 36 rubis et 356 brillants provenant de la parure de rubis exécutée par Nitot en 1811 pour l'Impératrice Marie-Louise puis modifiée par Ménière sur les dessins de Bapst en 1816 à la demande de Louis XVIII pour la duchesse d'Angoulème.