Visites
Jardins
Châteaux
Expositions
Liens
Voyages
Jumelage
Contact
Livre d'Or

Jardins et châteaux autour de Paris

Les dix-huit Mazarins du Roi

1 : Le Sancy.


Considéré avant l'acquisition du Régent comme le plus beau diamant d'Europe, il fut donné par le cardinal Mazarin au Roi comme les dix-sept autres de sa collection. Appartenant à la reine-consort Henriette-Marie d'Angleterre, fille d'Henri IV, il ornait la fleur de lys centrale de sa couronne et lors de son exil fut remis pour sureté de sa dette au duc d'Epernon en décembre 1647. Acheté par Mazarin en 1657 par l'intermédiaire de Colbert à qui il vait donné une procuration. Dans l'inventaire de 1691 il est décrit comme tel : "Un très grand diamant fort épais, appelé le Sancy, donné à la couronne par feu Monsieur le cardinal Mazarin, taillé à facettes des deux cotés de forme pendeloque, de fort belle eau blanche et vive, net et parfait, pesant 53cts3/4, lequel n'ayant pas son pareil est d'un prix inestimable et qui néanmoins pour suivre la forme de l'inventaire a été estimé 600.000 livres. Il orna le sommet de la couronne de Louis XV formant le centre de la fleur de lys.

2 : Second Mazarin

Pesant environ 36 carats, provenant des collections de La reine Henriette d'Angleterre et acquis par le cardinal. Peut être le diamant Pinder, de forme carrée. Décrit dans l'inventaire de 1691: "Un grand diamant épais, demi fond, appelé le Second Mazarin, taillé en table, un peu longuet, de fort belle eau blanche et vive, net qui manque de pierre en deux coins, pesant 33 cts3/8 estimé 260.000 livres. D 'après Bernard Morel, le diamant Pinder avait été acheté à Constantinoplepour le compte de Sir Paul Pindar mort en 1650. Ce diamant était estimé 35.000 livres sterling en 1624, acheté 18.000 par Jacques 1er en 1625 et donc vendu par la suite par sa veuve au cardinal.

3 : Miroir du Portugal

Acquis par un fils naturel de don Louis du Portugal, qui pris la couronne à la mort du roi Henrique, il partit en exil à Londres lors de l'invasion de son pays par le roi d'Espagne, avec certains joyaux dont ce diamant. La reine Elisabeth lui fit des promesses, non tenues après être rentrée en possession des joyaux. Il appartint à la reine-consort Henriette-Marie d'Angleterre, fille d'Henri IV et ornait le bandeau de sa couronne. Dans l'inventaire de 1691 il est décrit comme tel : Un grand diamant appelé le Miroir du Portugal, donné à la couronne par feu Monsieur le cardinal Mazarin, taillé en table carrée, un peu longuet, qui a fort peu de fond, haut de biseau, qui manque de ierre en trois coins, à l'un desquels il y a une glace et un éclat au dessus et au bout une égrisure, au surplus net et de belle eau, pesant 25 cts 3/8; estimé 150.000 livres.

4 : Quatrième Mazarin

Grosse rose épaisse et haute en forme de triangle aux coins arondis, eau très légèrement teintée, sans défaut hormis une glace d'un poids de 24 cts 1/4, estimé 100.000 livres.

5 : Cinquième Mazarin

Provenant d'un brut parfait de 45 carats et taillé à Anvers en 1636 par Francisco Ghiot et vendu à Charles 1er d'Angleterre pour 6.000 livres sterling or. C'est une pendeloque à facettes des deux cotés en forme d'amande, percé au dessus pour être portée en pendant d'oreille, d'une très belle eau cristalline, vive et nette, pesant 22 cts 6/16. Estimée 120.000 livres en 1691. Formant pendant avec le suivant. Appartenait à la reine Marie-Henriette d'Angleterre en exil, mis en gage à Amsterdam en 1646. Il orna la couronne de Louis XV sur la plate forme sous la fleur de lys du sommet.

6 : Sixième Mazarin

Provenant d'un brut parfait de 42,3 carats et taillé à Anvers en 1632 par Francisco Ghiot pour Simon Dias qui le vendit à Charles 1er d'Angleterre pour 5.000 livres sterling or. C'est une pendeloque à facettes des deux cotés en forme d'amande, percé au dessus pour être portée en pendant d'oreille, d'une très belle eau cristalline, vive et nette, pesant 19 cts 12/16. Estiomée 80.000 lives en 1691. Formant pendant avec le précédent. Il orna la couronne de Louis XV sur la plate forme sous la fleur de lys du sommet.

7 : Grand Mazarin

Sans doute appelé grand Mazarin car c'était la plus grande pierre taillée en table. Décrit en 1691 "Un grand diamant épais, donné à la couronne par Monsieur le cardinal Mazarin, appelé le grand Mazarin, taillé en table carrée, de très belle eau un peu vineuse, net, qui manque de pierres en ses quatre coins, pesant 21 cts fort, estimé 75.000 livres. Photographié en 1887 lors de la vente aux enchères des diamants de la couronne, pesant 19,07 cts, n° 46 de la vente, vendu 101.000 francs, acheté par Boucheron.

8 : Huitième Mazarin

Diamant épais taillé en table de belle eau et sans défaut pesant 18 cts 1/4. Estimé 55.000 livres en 1691. Il orna la couronne de Louis XV au dessus d'une fleur de lys d'un arceau. Photographié en 1887 lors de la vente aux enchères des diamants de la couronne, n° 47 de la vente, vendu 18.100 francs, acheté par Boucheron.

9 : Neuvième Mazarin

Diamant en forme de navette ou marquise, taillé à facettes des deux cotés avec une arête d'une pointe à l'autre, sans défaut d'unbe eau cristalline et très vive pesant 15 cts 1/4 estimé 75.000 livres en 1691. Ancien bouton de justeaucorps puis monté sur la chaine de 45 diamants pour Louis XIV. Il orna la couronne de Louis XV sous une fleur de lys au dessus du bandeau circulaire.

10 : Dixième Mazarin

Diamant haut de biseau ayant tout son fond, eau tirant sur le gris de lin, pesant 17 cts estimé 5000 livres en 1691.Il orna la couronne de Louis XV au dessus d'une fleur de lys d'un arceau.

11 : Onzième Mazarin

Diamant bas de biseau, d'une eau fort blanche avec une glace sur un coté estimé 40.000 livres en 1691. Il orna la couronne de Louis XV au dessus d'une fleur de lys d'un arceau.

12 : Douzième Mazarin

Diamant à demi-fond de grande étendue, de très belle eau cristalline et sans défaut sauf une petite glace rousse dans le filetis, pesant 17 cts estimé 50.000 livres en 1691. Il orna la couronne de Louis XV au dessus d'une fleur de lys d'un arceau.

13 : Treizième Mazarin

Diamant un peu bas de biseau, d'une eau légèrement teintée avec deux petites glaces pesant 13 cts, estimé 40.000 lives en 1691

14 : Quatorzième Mazarin

Diamant taillé en table un peu longue, épaisse à demi-fond d'une très belle eau cristalline, pesant 11 cts 1/3, estimé 35.000 livres en 1691.

15 : Quinzième Mazarin

Diamant d'eau un peu jaune avec une glace dans un coin pesant 10 cts 3/4 estimé 20.000 lives en 1691

16 : Seizième Mazarin

Diamant épais et fort haut de biseau, d'eau un peu jaune avec une petite glace sur un des filetis, pesant 8 cts3/4.

17 : Dix-septième Mazarin

Diamant taillé en rose, assez plate de grande étendue en forme de coeur court, d'une eau jaune-brune, couleur de foin avec lusieurs glaces, pêsant 21, cts 6/16 estimé 70.000 livres en 1691. Ancien bouton de justeaucorps puis monté sur la chaine de 45 diamants pour Louis XIV.

Les dix septième et dix-huitième Mazarin remontés sous Napoléon III en broche dite reliquaire et conservée au Louvre.

18 : Dix-huitième Mazarin

Diamant taillé en rose, assez plate de grande étendue en forme de coeur court, d'une eau jaune-brune, couleur de foin avec lusieurs glaces, pêsant 21, cts 8/16 estimé 70.000 livres en 1691. Ancien bouton de justeaucorps puis monté sur la chaine de 45 diamants pour Louis XIV. Sans doute légèrement retaillé pour faire disparaitre une glace, sous Louis XVI.