Visites
Jardins
Châteaux
Expositions
Liens
Voyages
Jumelage
Contact
Livre d'Or

Jardins et châteaux autour de Paris

Cabinet "Suplice de Saint Etienne " Paris vers 1620-1630
a

Hauteur : 1m97, larg : 1m-64, Prof : 0m55

Ce cabinet vers 1620/1630 et a été exécuté entièrement en bois noircià l'imitation de l'ébène bois nouveau mais très cher venant des îles et de l'Amérique du sud. La qualité de la sculpture vu le grain du bois est loin d'atteindre celle exécutée sur l'ébène. Un cabinet de ce type valait 50 à 100 livres, tandis que le même en ébène valait deux à trois fois plus cher, somme très importante à l'époque. De plus la patine de l'ébène est incomparable. Vu la fragilité de ces meubles en bois noirci, très peu ont survécu. C'est un exemple parfait d'un cabinet d'apparat d'époque Louis XIII imitant l'ébène . Collection privée.

Cabinet en bois noirci, les portes sulptées de deux scènes du suplice de Saint Etienne, celle de droite représentant Saint Etienne encadré de soldats et présenté devant le roi, celle de gauche sa lapidation . Paris, vers 1620/30, première période de l'âge d'or des cabinets d'ébène. Daniel Alcouffe a déduit que les cabinets avec une stricte ornementation géométrique sculptée, et bien séparée faisait parti de la première période des cabinets d'ébène, vers 1620/1630. Classée en trois périodes, la dernière allant vers le grand décor Louis XIV. Il est important de noter qu'un menuisier en ébène comme Laurent Septarbres dès 1608 fabriquait ces cabinets en ébène, mais l'ébène étant très rare et très cher, les bois noirci étaient tès utilisés, mon sans fraude donc nous pouvons penser que notre cabinet date du début du XVIIèmes siècle, vers 1720. La qualité du bois noirci, nuit au rendu de la sculpture, le grain étant moins dense, la sculpture est donc moins fine.

Le caisson ouvert avec le décor des portes intérieures d'une perspective en placage de bois fruitier, palissandre, ébène et ivoire blanc et teinté vert, les plaques en ivoire gravées à décor de personnages, celle du centre manquant.

Revers des portes extérieures du caisson fermé gravées de fleurs et de rinceaux, typique des cabinets Louis XIII en bois noirci réalisés à Paris vers 1620/30, technique imitant le cabinets d'ébène d'Allemagne alors à la mode, même gravure sur un autre cabinet d'Ambleville.

Comparaison d'un coté du caissson avec deux cabinets d'Ambleville avec leur glaces d'origine dans un encadrement mouluré en bois noirci, celui du centre le plus luxueux, plaqué d'écaille, le 4ème celui dit du maréchal de Luxembourg.

--

Comparaison avec les portes intérieures d'autres caissons : (1,2 & 3). Celle du centre plaquée d'écaille est aussi la plus luxueuse, les deux autres simulant une porteau fond d'une perspective de carrelage sous un fronton.

Porte entière extérieure de gauche avec médaillon central représentant la lapidation deSt Etienne, médaillon soutenu par deux muses, dans des encadrements moulurés.

Porte entière extérieure de droite avec le médaillon central représentant la présentation au roi de St Etienne, médaillon soutenu par deux muses, dans des encadrements moulurés à décor de coquilles.

Détails des écoinçons des portes extérieures, représentant huit muses drapées, avec panier de fruits, ancre, les déesses comme la tempérance, lesfleurs, gerbe de blé, enfant....

Détails dé la frise de la ceinture sculptée d'enfants et de fleurs et fruits et d'une draperiedans un cartouche, ouvrant par deux tiroirs.

La frise supérieure, ouvrant par deux tiroirs est sculpté de guirlandes et d'aigle.

Détail central des grandes portes intérieures, gravée d'un panier de fleurs surmonté d'un oiseau perruche ou perroquet, influence flamande des natures mortes de fleurs

Détails des quatre portraits des Césars, sculptés sur les portes extérieures. Thème souvent repris sur les cabinets exécutés à Paris au début du XVIIème.

Ci-dessus à gauche détails des 6 colonnes postérieures, bases et colonnes cannelées et baguées, les pilastres arrières reprenant le même décor, au centre comparaison avec le piètement du cabinet du château de Serrant,et à droite du Rijksuseum avec les pilastres identiques à l'arrière inclus dans un fond plein. Type de piètement classique, en bois noirci