Visites
Jardins
Châteaux
Expositions
Liens
Voyages
Jumelage
Contact
Livre d'Or

Jardins et châteaux autour de Paris

Cabinet en ébène attribué à Jean Armand, vers 1645.

Cabinet en placage d'ébène et bois noirci, bati en sapin, tiroirs en noyer. Il ouvre par deux portes ornées de médaillons hexagonaux sculptées à gauche du Temps vaincu et à droite de Mercure et les trois graces, d'après le gravures de Michel Dorigny en 1642 et 1646, encadrées de moulures ondées, et dans les écoinçons des allégories des quatre saisons et des quatre éléments. La corniche sculptée de rinceaux, les cotés ornées de gravures représentant des paysages et des personnages dans des moulures ondées. Piètement en bois noirci ceinture ouvrant par deux tiroirs en placage d'ébène sculptée de draperies et volutes avec deux tabliers orné d'un cartouche et feuille d'acanthe, reposant sur six colonnes en bois noirci sculptées par bandeaux de pointes de diamant et de six pilastres reprenant le même décor.
Exposé au château de Versailles, n°3, (oct 2014-fév 2015). Collection privée.

A l'intérieur, les vantaux découvrent un rare intérieur plaqué de poirier marqueté d'ébène de rinceaux, de vase godronné à décor de fleurs encadrés de couples d'oiseaux. Intérieur très novateur à l'époque, sans doute l'un des premiers.

Dessin d'un parterre d'André Mollet daté de 1651
Porte gauche extérieure du caisson
Comparaison avec les revers d'une porte des caisson des cabinets marquetés :
d'une collection particulière, du château de Serrant, d'Ecouen et du Rijksmuseum
Ci dessous vu d'ensemble du caisson

Le caisson en son entier. Visiblement les peintures de ruines et d'arbres sont de la même main que celles
d'Ambleville, de Fontainebleau et de Serrant, de même les fleurs peintes sur fond or. Le plafond à fond bleu, si d'origine, est un exemple unique à ce jour.

A gauche le portique en place se réfléchissant dans un miroir, donnant ainsi l'illusion symétrique, au milieu le portique coulissant et découvrant les tiroirs "secrets" marquetés et à droite le portique entièrement sorti.
Plafond laqué bleu turquoise, à décor de rinceaux dorés, encadrant une partie en placage de bois clair marqueté de deux figures géométriques en ébène et bois de violette. La balustrade est composée de 1/2 colonnes en bois doré, colés sur les tiroirs plaqués d'ébène.

Le sol en placage d'ivoire marqueté de rinceaux en bois teinté rouge. L'escalier en placage de plaque d'ivoire teinté vert et marron, formant tiroir et libérant les tirettes latérales;

 

Détail du sol du caisson, l'escalier formant tiroir, sorti, permettant ainsi de faire coulisser le contrefort, libérant ainsi un tiroir secret plaqué de palissandre et de bois de violette

Le sol de la scène centrale est marqueté en damier d'ébène" et de bois teinté rouge