Visites
Jardins
Châteaux
Expositions
Liens
Voyages
Jumelage
Contact
Livre d'Or

Jardins et châteaux autour de Paris

Cabinet en écaille rouge et ébène sur son piètement,
Augsbourg milieu du XVIIème siècle, attribué à Melchior Baumgartner.

Cabinet en écaille et ébène et son piètement d'origine, sculpté d'aigles, Augsbourg, vers 1660. Melchior Baumgartner 1621-1696, fils d'Ulrich Baumgartner, ébéniste, spécialiste de cabinets, l'un des plus célèbre de son temps.

-------

La porte du caisson est plaquée d'écaille et de moulures en ébène d'une scène de petits amours jouant sur une perspectice de damier en trompe l'oeil, découvrant un caisson très simple en placage de bois clair. Il est rare de trouver sur un cabinet allemand, des bas reliefs en ébène sculptés. Peut être ces plaques d'ébène ont été sculptées à Paris d'après Gérard van Opstal Bruxelles 1605-Paris 1668, exportés puis montés à Augsbourg par la suite comme certaines plaques en pierres dures de Florence.

---

Le caisson s'escamote entièrement et découvre un fond de tiroirs secrets. Les cotés sont tapissés d'un papier marbré de l'époque. A droite le cabinet d'ivoire de Baumgartner du Rijksmuseum, même stucture, même type de caisson, même secret et surtout une marqueterie d'étoile très semblable au revers de la porte du caisson.

-- -

Rarissime piètement d'origine du cabinet est en ébène et en bois noirci à décor d'aigles et d'enroulements de volutes. Quatre aigles soutiennent le cabinet et deux autres, aux ailes déployées, ornent le piètement. Il est intéressant de rapprocher ce piètement de celui, d'une table en argent d'Albrecht Biller fait également à Ausbourg, plus tardivement en 1705.

--

Le cabinet de Baumgartner du Rijksmuseum est plaqué d'ivoireet avec des plaques de pierres dures florentine. Son dos est plaqué de bois précieux à décor d'étoile, tel un cabinet de table pour être exposé au centre d'une pièce, raffinement extrème (Photo ci dessous). Notre cabinet en écaille et ébène de la même époque présente la même construction, typique d'Augsbourg, mais il n'est pas plaqué au dos, n'étant pas destiné à être posé sur une table, mais posé sur son piètement contre un mur. Le cabinet de Baumgartner à droite ci-dessus, est plaqué d'ivoire (Ancienne collection Qizilbash puis Kugel)

-

Baumgartner était copié, imité, sinon le contaire. A Munich, Angermair avait du réaliser certains cabinets similaires. Marx Schinagl, avait réalisé en 1658, pour Ferdinand de Bavière lors de son mariage avec la princesse Henriette de Savoie, un fabuleux cabinet et une table en ébène plaqué d'écaille, de nacre et d'ivoire conservé encore il y a quelques années au château de Verteuil.

-

Carte postale des années 1900. Reproduit dans "Merveilles des châteaux" Hachette.
Ancienne collection La Rochefoucauld, au chateau de Verteuil, puis collection Kugel.

Un autre cabinet de l'ancienne collection J-L-D François, antiquaire au Louvre des Antiquaires a été décrit dans l'Estampille. L'arrière est plaqué de ronce de palissandre dans des encadrements d'ébène et de cèdre. Le fond des tiroirs est gainé d'un papier gauffré façon cuir doré comme le cabinet de Puchwiser d'Ambleville .

 

is