ARCHIVES D'AMBLEVILLE

Testament de M Antoine LABBE

- Testament de M Antoine LABBE, devant Me Duval, notaire à Paris le 7 juin 1754.../...
-Acte de 1776. Le conseil, sousigné estime qu'a la première question a examiner, est celle de savoir, si ce contrat de marage du Sieur LABBE D'AMBLEVILLE avec la Delle TURZEprofésé en Angleterre est bon et valable.../...

-Acte du 18 septembre 1775 : Le conseil soussigné qui a consulté pour Mr et Mad de GERVILLE et les pièces qui sont jointes. Estime sur la question proposée dans le mémoire 1°, que quand Made de GERVILLE domiciliée à Paris et dont les biens sont régis par la coutume de cette ville, à l'exception de <la terre d'Ambleville qui parait située dans la coutume de Senlis, ne serait pas grévée de substitution, elle ne pourrait rien léguer par testament à son mari; l'article 282 de la coutume de Paris et l'article 143 de la coutume de Senlis le luy deffendent expressement.
Les mari et femme qui n'ont pas d'enfant peuvent à Paris, suivant l'article 280 quand ils sont l'un et l'autre en santé.../...

-Contrat de maraige entre monsieur DUPUIS de GERVILLE et Madame de SANTEUL, 16 juillet 1774. Me MONNOT, notaire.

-Testament et codicile de M Antoine LABBE d'AMBLEVILLE, controleur des guerres à la suite de la gendarmerie, demeurant à Paris en sa maison quai Malaquais, paroisse St Sulplice.../...
Je donne et lègue aux pauvres de ma paroisse d'Ambleville la somme de 300 livres.../...
Je donne et lèque à l'église du dit lieu.../...
Je donne et lèque à mes domestiques de Paris.../...
Je donne et lèque à mes domestiques d'Ambleville; savoir à Frerry Concierge trois cent
livres une fois payé à mon charetier et à mon jardinier à chacun cent livres, une fois
payé le tout, outre les gages qui seront du à tout mes dits domestiques tant de Paris
que d'Ambleville et pouyrvu qu'ils soient chacun à mon service au jour de mon décès.
Je donne et lègue à Rigaud qui fait mes affaires.../...
Je déclare que mon intention est dans la cas où M LABBE, ma fille unique mariée à
de Santeuil soit sans enfants.../...
Je donne et lègue, dans le sus dit cas seulement à Jeanne LABBE, ma cousine germaine
fille de Thibault LABBE, mon oncle, marié au nommé Rulian, demeurant à St Denis.../...
Plus je donne et lèque au dit cas, ma terre d'Ambleville dans le Vexin français, près
Magny, dépendances, les meubles du château tels qu'ils auront été constatés par
l'inventaire qui aura été fait après ma mort et ma maison de Paris quai Malaquais
ou je demeure, plus les tableaux et effets qui suivent étant dans ladite maison
SAVOIR, un petit tableau représentant une femme faisant des goffres avec une lumière
un autre tableau sur la porte du salon représentant des animaux, un autre tableau
représentant des centaures, deux tableaux de Teniers, l'un représentant des
chirurgiens et l'autre une charcutière, un tableau représentant le portrait de
Rembrandt peintre, quatre tableaux représentant des fleurs et neuf pièces de
tapisserie faisant trente et une aulnes, représentant Henry huit Roi d'Angleterre
et Anne de Baulève dont TROIS PIECES SONT DANS LE CHATEAU D'AMBLEVILLE mais seront
rapportées en ladite maison de Paris en heurs et leiux, pour appartenir le tout.
Savoir moitié dans ladite terre et chateau d'Ambleville et moitié dans ladite
maison de Paris, tableaux et tapisserie di dessus désignés à Jean Baptiste LABBE
mon cousin germain, sculpteur, demeurant à Caen, le dit Jean Baptiste LABBE, fils
de Thibault LABBE, mon oncle et à son défaut à ses descendants et l'autre moitié
au nommé LABBE, fils de Charles LABBE le petit fils du dit ,Thibault LABBE mon
oncle, il est engagé dans les troupes au régiment de Mailly infanterie et à son
défaut à ses descendants.../...