ARCHIVES D'AMBLEVILLE

Chartre de 1181

-En 1181 a été faite la donation de la terre du VAUMION et ses dépendances aux hospitaliers de St Jean de Jérusalem. Nota : Cette chartre a été représentée et enregistrée en 1739 en la Chambre des comptes de Paris au n° 205 du 2ème registre en exécution de la déclaration du Roy du 26 avril 1738.
Du 22 juillet 1212 acquisition faite aps les hospitaliers de la terre de LARRICH et du fief de GERVILLE.
Copie de la chartre de ROTROU, archevèque de Rouen par laquelle il notifie que Geoffroy d'AMBLEVILLE, ainsi que Roger et Jean ses fils, ont donné à titre d'aumône perpétuelle aux frères hospitaliers la terre du Vaumion avec la chapelle St Thomas, un viviers, un bois et un certain contours de terre dans la campagne de tous lesquels objets, les dits donateurs s'étaient démis entre les mains du dit seigneur archevêque, qui qui aleuv prière et réquisition en a investi et mis en possession les dits hospitaliers en la personne du vénérable frère Guillaume DE TANNAI, commandeur à Rouen, sauf en toutes choses l'église métropolitaine dudit Rouen, ainsi que par ladirre chartre datée de l'an 1181 ET A 2T2 SCELL2E AU 22 juillet 1212. 2°, 3 pièces jointes ensemble.

-La première est une chartre de Guion de LA ROCHE (appelé aujourd'hui La Rocheguyon) par laquelle en qualité de Seigneur dominant, il consent et ratifie l'aumône et vente faite à la maison de l'hopital par Gauthier de LOUVIERS et Raoul, son neveu, du fief de GERVILLE et de la totalité de la terre de louviers pour en jouir par les hospitaliers de la même manière que le Gauthier et raoul en jouissaient, laquelle aumône et vente a été confirmé et garantie par Guillaume, chevalier DES ESSARTS gascon son neveu Guillaume d'AMBLEVILLE et Simon d'AMBLEVILLE du fief desquels la dite terre était aussy mouvante, sous la réserve que les Dits Guillaume DES ESSARTS aurait fait de son moulin et de son viviers des parties la dite chartre dattée de Paris le jour de la Madeleine du mois de juillet 1212 et scellé.

-La 2ème pièce est l'acte des ratifications par Godfroy PRIEUR de la maison et l'hopital entrance et son chapitre de l'aumône et vente faite aux hospitaliers de la totalité de la terre de LOUVIERS et di fief de GERVILLE rappporté et confirmé dans l'acte qui est allé du mois d'avant 1212 et a été scellé.

-Et la 3ème est une chartre de PHILIPPE AUGUSTE Roy de France portant confirmation et amortissement de la surdite vente et aumône en faveur des dits hospitaliers du fief de GERVILLE et de la totalité de la terre de ..., de plus cette cartre porte que Herber de GERVILLE à quitté et abandonné pour toujours aux hospitaliers que Gauthier de LOUMICH leur avaient partie vendu ci partie donné en aumône pour du dit fief joint... hospitaliers ainsi et de la même manière que Robert de LOUMICH père du dit Gauthier le terroir du père du dit Herbert a condition que les dits hospitaliers payeront aux Herbers le jour e derniers vingt sols au moyen de quoi le dit Herbers, sa mère, ses frères et soeurs ont cédtés tous les droits et prétention qu'ilz pouvaient avoir sur le fief de GERVILLE sans pouvoir jamais y prétendre autre chose que les dits vingt sols. Le dit amortissement et confirmation ainsi accordé par Sa Majesté aux prières et requistions d guillaume de LA ROCHE, seigneur dominant du dit fief ainsi qu'il est porté à laditte chartre de St GERMAIN en LAYES, l'an 1212. La treizième année du règne du dit seigneur Roy dont le grand Scellé se trouve à laditte chartre.
Nota les susdites 3 pièces ont été enregistrées en 1739 à la chambre des comptes au même registre et numéros cidevant.
Fait par frère Nicolas LESBAI, licencié en droit, commandeur de l'hopital ancien de St J*ean de Latran de paris à Guillaume LE CORNUE, marchnad et laboureur demeurant à VAUMION près de MAGNY des héritages cy après assis au dit lieux de VAUMION en la censive et seigneurie du seigneur bailleur à coté de lhotes du dit VAUMIUON a savoir entre autre qui avait appartenu aux hoire Raoul et le Comte tenant d'une part à vaudime femme de grege, d'autre aux hoires d'hagnelain d'un bout au chemin de la voirie de l'autre au rut. Autre tenant d'une part à Guillaume HERSENT, d'autre à Guillaume LE CORNUE d'autre au chemin du Roy et d'autre bout du Ru.

Un autre tenant au groux et au chemin du Roy, un autre tenant d'un bout à la voirioe et d'autre au Rut en bas le tout dans la censive et seigeurie du seigneur et commandeur une chartre de Louis XII, par laquelle il approuve le don fait à titre d'aumône perpétuelle aux hospitalier de JERUSALEM de la dime de GERVILLE qui appartient au dit fief de GERVILLE laquelle dime en séparé de la la paroisse d'OMERVILLE y ayant le rut de LOUVIERS qui divise le territoire d'OMMERVILLE de celui de LOUVIERS; ladite donnation ainsi faite pour <la célébration des mener et du service divin de la commanderie de LOUVIERS suivant ladite chartre dattée de Paris au mois de mars 1502, la quatrième année de règne de ce roy.

Dont entre autre l'article 86 dit qu'il a été donné onze perche de terre tenant d'un coté à Nicolas CHARI et d'un bout à Michel DULUT et d'autre bout au Rut
Article 87 item demi quartier de terre au mâme lieu d'un coté aux héritiers Charles François, d'autre coté aux héritiers de Louis POURFILET d'un bout and CHARI et d'autre bout au dit rut
Baux fait en 1320 de la dixme de GERVILLE, BOISSY et MORIJAVOUT la dixme de GERVILLE est-il dit alors produisant environ quatorze sptiers de blé et d'avoine.

Plus sur le moulin d'AMBLEVILLE 2 septiers de mouture et environ 70 arpents de labourage, moitié blé moitié avoine tant bons qu'autres.